Journalistes européens: stand up for journalism! PDF Imprimer Envoyer
Par Syndicat National des Journalistes    Facebook MySpace Twitter Google Yahoo! Buzz Yahoo! Bookmarks Delicious Digg BlogMarks Wikio Yoolink Gmiix Netvibes LinkedIn Scoopeo Jamespot TapeMoi Mr. Wong Technorati Windows Live Bluegger Viadeo
Jeudi, 05 Novembre 2009

Le 5 novembre sera un jour de protestation au sein des médias européens. Des dizaines de milliers de journalistes préparent une journée de protestation dans les capitales européennes pour mettre l'accent sur la terrible crise des médias : pressions politiques, déclin qualitatif et mauvaises conditions de travail sont des phénomènes présents partout en Europe.

"Il est de temps de prendre la défense du journalisme", a déclaré Aidan White, secrétaire général de la Fédération Européenne des Journalistes (FEJ) lors d'une conférence nationale organisée le 13 juin pour les journalistes allemands. Il a également annoncé que les dirigeants de la FEJ ont choisi le 5 novembre pour organiser la première journée d'action au niveau européen, à laquelle participeront toutes les associations ou syndicats de journalistes du continent.

"Les journalistes sont frustrés et en colère car ils ne peuvent pas faire leur travail correctement en raison d'ingérences politiques, de conditions de travail précaires et d'une commercialisation rampante qui mettent en pièces le coeur même du journalisme de qualité," a-t-il déclaré.

Les syndicats et les associations de journalistes dans près de 40 pays européens prendront part à cette journée de protestation qui inclura des manifestations nationales et des actions à l'échelon européen, portant sur l'effondrement de la confiance du public dans le travail des médias traditionnels.

"La qualité chute et les gens ne font pas confiance aux médias pour défendre leurs intérêts, a déclaré M. White. Nous devons reconquérir les vertus éthiques de notre profession, dire à nos employeurs qu'il faut mettre un terme aux réductions d'emplois et à la baisse des normes de qualité et prévenir les gouvernements que la mise en cause de l'éthique journalistique constitue une menace pour la démocratie." La date des actions de protestation - qui coïncide avec la journée des feux d'artifice au Royaume-Uni commémorant la tentative de faire exploser le Parlement britannique il y a 500 ans - a été proposée par la NUJ (le Syndicat national des journalistes de Grande-Bretagne et d'Irlande) et a immédiatement reçu le soutien des dirigeants de la FEJ, réunis à Bruxelles.

"L'état du journalisme européen a atteint un point critique,” a déclaré Arne König, président de la Fédération Européenne des Journalistes, à la clôture de la réunion. “Nous sommes déterminés à nous battre pour des emplois décents et pour défendre le journalisme de qualité. Nous contacterons la société civile et les groupements politiques pour obtenir leur soutien."

 

Identification



   
Mot de passe oublié
Identifiant oublié
Créer un compte

En ce moment...