Lettre ouverte - pétition à Didier Houssin, Directeur Général de la Santé PDF Imprimer Envoyer
Par FORMINDEP    Facebook MySpace Twitter Google Yahoo! Buzz Yahoo! Bookmarks Delicious Digg BlogMarks Wikio Yoolink Gmiix Netvibes LinkedIn Scoopeo Jamespot TapeMoi Mr. Wong Technorati Windows Live Bluegger Viadeo
Mardi, 15 Décembre 2009
Page 1 Page 2
Toutes les pages

Monsieur le Directeur,

Les médecins par l'intermédiaire de leurs URML [1], viennent de recevoir votre courrier en date du 9 décembre 2009 leur enjoignant de se conformer à de nouvelles recommandations les incitant à prescrire systématiquement de l'oseltamivir (alias Tamiflu®) en traitement curatif des syndromes grippaux. Cette molécule serait d'ailleurs dispensée gratuitement en pharmacie sur prescription médicale.

Vous motivez ces recommandations par une extension de l'épidémie, une circulation active et prépondérante du virus A (H1N1), et l'augmentation des hospitalisations et des formes graves. Vous précisez que ces recommandations nous sont faites « sur proposition des experts ».

Or ces recommandations sont en contradiction avec les données scientifiques fiables actuellement portées à notre connaissance.

Les règles de prescriptions des médicaments doivent se conformer au résumé des caractéristiques des produits (RCP). Une modification d'autorisation de mise sur le marché du Tamiflu® est intervenue le 23/10/2009, elle repose cependant toujours sur le RCP [2].

Le chapitre 5.1 du RCP décrit l'efficacité de l'oseltamivir. Il précise que l'effet attendu en traitement curatif est une diminution de la durée de l'épisode grippal évaluée à 24 heures, qu'en traitement post exposition l'oseltamivir diminue le risque de contamination secondaire de 6 %, selon ces données, il faudrait ainsi traiter plus de 16 personnes-contacts pour éviter une grippe classique. Il est par ailleurs indiqué que les études auxquelles se réfèrent le RCP ne mettent en évidence aucune efficacité du médicament dans le traitement des personnes âgées de 65 ans atteintes d'insuffisance cardiaque et respiratoire, ni chez les enfants asthmatiques.

L'oseltamivir n'a jamais démontré aucun effet sur la diminution de la mortalité ni le taux d'hospitalisation des personnes atteintes d'un syndrome grippal à l'exception d'une méta-analyse entièrement contrôlée par le laboratoire Roche commercialisant le Tamiflu®, dont les données brutes sont inaccessibles, et dont les résultats qui font polémique sont largement remis en cause par le British Medical Journal du 12 décembre et les membres de la Collaboration Cochrane [3]. A notre connaissance l'oseltamivir n'a jamais fait l'objet d'une étude randomisée dans la grippe A (H1N1v) et, toujours dans le British Medical Journal, des membres de la Collaboration Cochrane indépendants de l'industrie ont demandé la mise en place de telles études [4].



 

Identification



   
Mot de passe oublié
Identifiant oublié
Créer un compte

En ce moment...