Lettre ouverte à Christine Boutin - Page 2 PDF Imprimer Envoyer
Par Nicolas Duhaut    Facebook MySpace Twitter Google Yahoo! Buzz Yahoo! Bookmarks Delicious Digg BlogMarks Wikio Yoolink Gmiix Netvibes LinkedIn Scoopeo Jamespot TapeMoi Mr. Wong Technorati Windows Live Bluegger Viadeo
Vendredi, 16 Septembre 2011
Page 1 Page 2 Page 3
Toutes les pages

On pourrait également voir dans l'argument biologique un moyen de soutenir une politique nataliste, puisque seul un couple homme/femme peut naturellement avoir des enfants. Mais rien n'empêche un couple homosexuel d'adopter un enfant, dans ce cas. L'idée n'est pas de convertir le monde entier à l'homosexualité, rappelons-le. Le prosélytisme homosexuel, s'il existe, n'est en aucun cas généralisable à l'ensemble des homosexuels.

Réalité psychologique. Pédophilie et homosexualité: il suffit d'ouvrir un dictionnaire pour trouver les définitions de ces deux termes – et bien entendu elles ne se recoupent pas, excepté dans l'Antiquité grecque. Cet argument est trop rudimentaire pour avoir été sérieusement réfléchi, je pense donc que vous-même ne le cautionnez pas.

Vous avancez sans doute d'autres arguments, mais je ne prétends pas tous les connaître. Je voudrais pourtant essayer de vous expliquer la singularité du couple homosexuel.

Le mariage

Le mariage civil entre deux personnes de sexes différents, que signifie-t-il aujourd'hui? Il s'agit d'un statut purement légal qui vise à faciliter la vie d'un couple. On ne devrait pas se voir obligé d'adhérer à des valeurs lors d'un mariage civil, hors des droits et des devoirs républicains et des engagements légaux. Le mariage homosexuel est respectueux des droits et devoirs républicains: deux homosexuels peuvent s'aimer dans la durée, et s'occuper d'un ou de plusieurs enfants si cette possibilité leur est donnée, conformément aux engagements qu'ils ont pris devant la république.

Diversité

L'homosexualité ne désigne pas une seule pratique, mais bien une pluralité de réalités. Le terme homosexuel peut correspondre à de nombreux cas différents entre eux, et je ne prétends pas moi-même échapper aux stéréotypes: je pense d'abord à l'homosexuel de la discothèque, celui qui n'a jamais de situation fixe, qui consomme probablement de la drogue, qui se travestit grossièrement, qui se pose en marginal et qui s'écrie «Je me suis cassé un ongle!» lorsqu'il tartine ses biscottes. Mais cela, c'est un stéréotype. La réalité est plus complexe, et vous le savez déjà puisque vous affirmez que vous avez des amis homosexuels. On peut être homosexuel, on peut devenir homosexuel, on peut ne plus être homosexuel, on peut être à la fois homosexuel et hétérosexuel. Les homosexuels sont aussi différents entre eux que les hétérosexuels. Or, un Don Juan hétérosexuel a parfaitement le droit de se marier. Certains mariages hétérosexuels sont simplement des mariages d'affaire. Oserez-vous retirer aux homosexuels le droit de se marier parce que quelques-uns sont des briseurs de coeurs ou des escrocs? Ce serait généraliser à outrance que de dire qu'un couple homosexuel est incapable de s'inscrire dans le temps et d'élever un enfant de façon équilibrée. Il n'y a pas de formule miracle. Une figure paternelle n'est pas nécessairement un père, une figure maternelle n'est pas nécessairement une mère ; et d'où vient cette idée qu'il faut nécessairement une père et une mère pour un enfant? C'est une idée héritée des religions du livre. Nous sommes dans un état laïque de culture universelle. Nous sommes une mosaïque complexe de cultures différentes. Les religions du livre n'en sont qu'une partie. La soumission de l'ensemble de la population à la culture dominante, cela s'appelle une citoyenneté à plusieurs vitesses. Si ma culture ne reconnaît pas le mariage, me niera-t-on le droit d'avoir des enfants sans me marier?



 

Identification



   
Mot de passe oublié
Identifiant oublié
Créer un compte

En ce moment...